Recherchez des plus-values ou des dividendes

En matière d’investissement comme dans les affaires, on distingue deux catégories de personnes, celles qui cherchent à faire des plus-values à court terme et celles qui recherchent des dividendes ou plus généralement des revenues à long terme.

Depuis que j’exerce le métier de Coach Patrimonial, j’ai croisé indifféremment ces deux catégories de personnes et mon expérience m’a amené à la conclusion suivante :  la recherche de plus-values à court terme ou de dividendes est plus une question de personnalité et de culture financière que d’opportunité.

Cette conclusion vous paraîtra peut-être un peu réductrice, mais voilà comment j’en suis arrivée là. Dans chacune de ces catégories, j’ai décelé des caractéristiques communes en termes de personnalité, de rapport aux risques et d’éducation financière.

1- Les personnes qui cherchent à faire des plus-values à court terme

Que ce soit dans ma vie privée ou professionnelle, j’ai croisé la route de nombreuses personnes en recherche de plus-value à court terme, et ce sous différentes formes.

Parmi mes amis, certains ont ce qu’on appelle un sens inné des affaires. Que ce soit dans les brochantes ou sur internet, ils achètent toutes sortes d’objets (anciens ou high-tech) à un prix dérisoire qu’ils vont revendre ensuite 2 à 3 fois le prix d’achat, si ce n’est plus.

Souvent, il y a deux choses qui les attirent dans cette pratique d’achat-revente, c’est la sensation d’avoir fait une bonne affaire à l’achat et le plaisir qui en découle. Auxquelles il faut ajouter le plaisir de la revente avec un gain immédiat à la clé.

Un mode de vie

Pour beaucoup, ce qui était au départ juste un loisir est devenu au fil du temps, un mode de vie. Ce sont de vrais consommateurs, qu’ils achètent pour leurs consommations personnelles ou pour la revente.

La plupart sont de fins négociateurs et ont une sacrée intuition quand il s’agit de dénicher les bonnes affaires.

Il peut s’agir de biens de consommations comme de biens immobiliers, de commerces ou d’entreprise.

Que ce soit des transactions à petite ou grande échelle, la motivation première est la recherche de plus-value à court terme et dans la moindre mesure la satisfaction de l’égo, car ils éprouvent une réelle satisfaction à avoir obtenu le prix qu’ils voulaient.

Ils sont rarement de nature patiente et recherchent une satisfaction immédiate à l’achat comme à la revente. L’idée de se faire de l’argent rapidement les attire.

Certains exercent leur talent dans les objets de collection (bibelots, objets vintage, voitures…), d’autres en Bourse ou en Immobilier.

Un métier

En général, ils suivent leurs affaires de près et connaissent leur marché au point d’en avoir fait, pour certains, un métier à part entière.

Ils sont brocanteurs, agents de change, courtiers, marchands de biens ou encore spécialistes en fusion-acquisition et j’en passe.

La plupart de mes amis ou clients qui font partie de cette catégorie sont des personnes qui aiment prendre des risques dans leur investissement et en contre parti ils recherchent une forte plus-value. Ils acceptent l’idée que plus le risque est élevé, plus le rendement le sera.

Même à la retraite, ils continuent, en générale, à acheter et revendre, c’est une seconde nature chez eux.

2 — Les personnes qui cherchent à faire des dividendes

Bien qu’il soit question ici de dividende, on peut regrouper dans cette catégorie toutes les personnes à la recherche de revenus à moyen ou long terme, qu’ils soient complémentaires ou pas.

Leur mode de fonctionnement est différent, car l’appât du gain immédiat n’est pas leur motivation dans les affaires, ils ne cherchent pas à faire des « coups ». Ils seraient plutôt en quête de régularité dans leur recette.

Il y a certainement un besoin de sécurité derrière cette quête, mais encore plus je crois un besoin de liberté.

Celui qui recherche de la plus-value immédiate doit investir du temps et de l’argent. Il doit être en mesure de suivre ses affaires, d’être là physiquement ou de déléguer l’achat et la vente de marchandise, la réception et la livraison.

Celui qui investit en vue d’obtenir des revenus complémentaires recherche, quant à lui, la simplicité. L’idée est que l’argent tombe tous les mois automatiquement sans aucune intervention de sa part ou très peu.

Gagner du temps

L’idée est de pouvoir consacrer son temps et son énergie à autre chose et de se libérer de la notion de proximité géographique. Il souhaite se soustraire à l’obligation d’être présent physiquement.

Ils sont plutôt de nature patiente et méthodique. Ils travaillent en amont, que ce soit pour sélectionner les entreprises qui versent régulièrement des dividendes ou les biens immobiliers les mieux placés et qui attirent de bons locataires.

Bien que certains créent des sociétés pour gérer leur portefeuille de valeurs mobilières ou leurs biens immobiliers, il est question avant tout de gestion de patrimoine et pas de l’exercice d’une profession.

En termes d’éducation financière, les personnes à la recherche de dividendes font partie de ceux qui font travailler leur argent pour eux. Bien placés, ils savent que leur argent peut leur rapporter un bon rendement à moyen ou long terme.

Ils diffèrent plus facilement leurs achats dans les plaisirs immédiats pour placer leur argent dans un véhicule d’investissement qui leur apportera des fruits, des revenus et ils utiliseront ces fruits, ces revenus supplémentaires pour se faire plaisir.

3 — Les personnes en quête de liberté financière

Quand on compare le mode de fonctionnement des personnes qui font partie de ces deux catégories, on comprend assez vite laquelle des deux correspond aux personnes en quête de liberté financière.

Il suffit d’un retournement de marché pour que la première catégorie perde de grosses sommes d’argent. Que ce soit en Bourse, en immobilier ou dans le simple achat de biens de consommation, il leur faudra attendre pour pouvoir revendre et ainsi limiter les dégâts, mais même dans ce cas, l’immobilisation de leurs biens en attente d’être vendus représente des frais.

A contrario, ceux qui ont mis leur argent dans des biens qui leur apportent des revenus peuvent voir leur marché fluctuer sans s’inquiéter outre mesure de leur rentrée d’argent.

Devenir libre financièrement demande du temps, de la persévérance et de bonnes bases en termes d’éducation financière.

Si vous aussi, vous souhaitez investir de façon à générer des revenus passifs, formez-vous et faites-vous accompagner par un professionnel, un Coach Patrimonial.